Crédits privés

Crespo Agency n’intervient qu’en qualité d’intermédiaire pour la mise en relation et ne manipule aucun fonds.

Il est impossible pour un étranger s’installant au Costa Rica d’obtenir un prêt bancaire au Costa Rica pour une multitude de raisons, tant administratives, bureaucratiques que de statut migratoire (par exemple, une personne n’ayant pas de résidence/naturalisation ne peut obtenir un prêt bancaire auprès d’une banque), d’autant plus s’il s’agit d’un prêt sur une courte durée (12-36 mois).

C’est pour cet ensemble de raisons non exhaustives que nous recevons régulièrement des demandes.
Celles-ci sont faites par des clients de cabinets d’avocats ou Notaires publics ou bien via des professionnels spécialisés dans ce secteur d’activité.

Des solutions de financements sont alors proposées par des investisseurs privés, intermédiaires, fonds d’investissements aux emprunteurs.

Les projets reçus sont transmis à différents réseaux d’investisseurs (personne physique ou personne morale).
Les projets ont, au préalable, été sélectionnés selon des critères rigoureux, mais restent à l’appréciation des investisseurs selon leurs propres critères.

Les éléments principaux de choix de dossiers sont basés sur les éléments suivants :

a. La valeur de la garantie.

Celle-ci ne peut être inférieure à trois fois le montant sollicité, qu’il s’agisse d’un terrain, d’une finca, d’une villa, d’un hôtel, d’une propriété familiale, etc,…
Ainsi, en cas d’impayé, la revente du bien en garantie couvrirait le montant de l’investissement.
Il est possible d’effectuer un audit de la propriété par un expert pour déterminer la valeur de la garantie.

b. La localisation.

Le choix de la location est fondamentale afin d’assurer une revente rapide et efficace en cas de non-remboursement, si la situation se présentait.
Nous privilégions et conseillons les secteurs touristiques, en développement, urbanisation (par exemple : le Guanacaste, la vallée centrale, San Jose et ses alentours).

c. La motivation de la demande de crédit privé.

Les besoins sont multiples, il peut s’agir d’une extension de propriété, de travaux, de remboursement d’emprunt, de crédit-relais, d’achats, de trésorerie, etc, …
Pour ce faire, les avocats et notaires demandent toujours un dossier complet constitué de photos, localisation précise et documents légaux.

d. Profil de l’emprunteur.

Une vérification est toujours réalisée concernant l’emprunteur.
Activité professionnelle, capacité de remboursement, situation familiale, antécédents, etc,…

e. Le cadre juridique et frais.

La forme juridique généralement mise en place (pour ne pas dire systématiquement) est sous forme de compte séquestre via un trust (fideicomiso).
Solution privilégiée à l’hypothèque au premier degré.
Ce qui sécurise et écourte le délai d’exécution de la garantie si celle-ci venait à s’appliquer et tranquillise les investisseurs en cas de défaillance des emprunteurs.
Les cabinets d’avocats et notaires en charge du dossier réalisent à chaque fois un audit du bien mis en garantie afin d’assurer que tout est en règle et à jour (impôts, taxes, dettes éventuelles, arriérés, permis, etc, …). L’ensemble des opérations se fait via des cabinets d’avocats ou notaires qui se chargent de la rédaction du contrat et accord et de la mise en place de l’opération.
Le crédit est enregistré auprès du Registro Nacional de façon officielle.
La consultation est publique.

Un trust ou fideicomiso est un contrat en vertu duquel une ou plusieurs personnes transfèrent des biens, des sommes d’argent ou des droits, présents ou futurs à une autre personne (fiduciaire), qui peut être une personne physique ou morale, de gérer ou d’investir le bien à son propre profit ou au profit d’un tiers, appelé le bénéficiaire et d’en transférer la propriété, moyennant l’accomplissement d’une condition, au fiduciaire, qui peut être le constituant, le bénéficiaire ou une autre personne.
Au moment de la création du trust, aucune des parties emprunteur ou investisseur(s) n’est propriétaire(s) du bien qui fait l’objet de la garantie.

Toutes les dépenses correspondantes à la réalisation du crédit sont à 100% à la charge de l’emprunteur.
Les investisseurs ne déboursent absolument rien.

f. Remboursement.

Généralement, les remboursements des intérêts sont réalisés de manière mensuelle, trimestrielle ou semestrielle et le capital restitué au terme déterminé au préalable dudit financement.

 

Une question ?

2 + 12 =

Reset password

Entrez votre adresse e-mail et nous vous enverrons un lien pour changer votre mot de passe.

Powered by Estatik